L'édito CFE CGC COVEA ...
avril 2017

La CFE CGC COVEA est heureuse de vous accueillir sur son site internet. Il s’agit là d’un outil indispensable qui marque notre volonté d’être au plus près de chacun d’entre vous, salariés de chacune de nos maisons, Fidelia, GMF, MAAF, MMA, GMF Vie, Téléassurances et APJ . C’est tout à la fois l’actualité de COVEA et de chaque société qui sera présente. Et cette actualité est riche.

L’actualité de ces dernières semaines c’est bien entendu le jugement du Tribunal d’Instance de Paris 12ème qui a annulé la reconnaissance de l’UES et les accords qui en découlaient. La CFE CGC, ayant émis des réserves sur l’unité sociale dès le début des négociations et considérant que c’était à la Direction du groupe d’assumer ses choix, n’a pas fait appel de ce jugement. Cette position n’a pas été comprise par la Direction et par ses fidèles alliés au sein des Organisations Syndicales. La CFE CGC reste indépendante et ne se laissera pas intimider par les pressions de toutes sortes. Seul compte à nos yeux l’intérêt des salariés.

Depuis des mois les partenaires sociaux de COVEA négocient les accords qui seront la base du statut commun des 21.000 salariés du groupe, jusqu’en février 2017 dans le cadre de l’UES, aujourd’hui dans le cadre du groupe, nouvelle possibilité offerte par la Loi Travail votée en 2016. Mais faut-il parler de partenaires quand la Direction impose une méthode et un rythme de négociation qui ne respecte pas ses interlocuteurs. La CFE CGC a toujours voulu se montrer constructive et mesure parfaitement les enjeux de cette négociation. Le statu(t) quo n’est pas souhaitable. Brader les intérêts de milliers de salariés encore moins !

C’est bien pour cela qu’elle assume totalement ses responsabilités en disant que certains des projets d’accord constitutifs du statut commun ne peuvent être signés en l’état. La CFE CGC a clairement annoncé dès le début que le statut commun devait être globalement un progrès pour tous, attractif pour les nouveaux salariés et qu’aucun salarié ne devait y perdre individuellement. Quoiqu’en dise certains, plus préoccupés par leurs intérêts politiques que par celui des salariés, ces éléments ne sont pas tous réunis, loin de là. Et la CFE CGC ne peut accepter que le statut se bâtisse dans une opposition entre telles et telles catégories de salariés. La vie d’un Groupe comme le nôtre, dans un monde économique instable, n’étant pas un long fleuve tranquille, ce serait la porte ouverte sur d’autres affrontements et d’autres « victimes ». Ces lendemains ne seraient peut-être pas si lointains. Chacun d’entre vous, nous en sommes sûrs, le comprendra aisément.

La CFE CGC, présente dans la quasi-totalité des sociétés du Groupe et donc au contact de la réalité de la diversité des statuts actuels, continuera à défendre vos intérêts, vous tous salariés du groupe COVEA, quel que soit votre employeur et votre statut.
Je vous laisse découvrir les informations déjà présentes sur le site et qui évolueront au fil de l’actualité mais aussi en fonction de vos retours. Nous restons en effet à l’écoute de vos attentes.

Pierre MEYNARD
Délégué Syndical Groupe COVEA

Nos dernières actualités ...
CFE CGC.

Evènements à venir ...
CFE CGC.

Sociétés ...
CFE CGC.